Présidence

Au-revoir Véronique… Bonjour Michèle !

Vendredi dernier, Véronique RABALLAND annonçait qu’elle souhaitait prendre du recul et laisser le poste de président de l’Association, qui a été attribué dans la foulée à l’unanimité à Michèle MERIT. Cette intention n’était pas un caprice de dernier instant, mais une décision mûrement réfléchie et préparée avec l’équipe en place depuis un moment. Pour autant, Véronique ne quitte pas le H, elle continuera à oeuvrer au sein du Conseil d’Administration et dans le club comme elle l’a toujours fait.

Les débuts de Véronique au club

Il y a 20 ans sur les conseils de Jean Michel Duval,  Véronique RABALLAND arrivait au H en inscrivant son fils Antoine en moins de 13 ans. Comme bon nombre d’entre vous, elle a suivi son enfant et est devenue parent référent. Elle a découvert un club, des organisations, des ambitions, des Hommes : « club masculin vous me direz…mais là ils étaient nombreux…à tous les étages… ». Mais ce ne fut pas un souci pour elle, mais une envie avec le temps de féminiser un peu ce « H » sans trop se poser de questions. Elle s’est alors investie un peu plus.

Elle a toujours aimé donner de son temps et de son énergie pour faire avancer un projet avec les valeurs qui sont les nôtres, mais en impliquant un maximum de personnes. Du hand pour tous, du hand dans la cité, du hand avec de la mixité sociale et du hand de compétition avec de la formation. L’ensemble du club a progressé, ne laissant pas en reste le monde amateur.

Des années de développements

Pendant toutes ces années, Véronique a fait des choix. Entre autres de recruter, des éducateurs professionnels. Un club formateur ne pouvait faire autrement.

  • Avoir des niveaux de jeux adaptés à nos ambitions de formation
  • Créer et Pérenniser deux journées de détection
  • Détecter 3 joueurs du H qui sont entrés au Centre de Formation et sont devenus professionnels (Andy PIJULET, Julien SALMON et Robin CANTEGREL)

Avec son équipe, elle a aussi continué de développer d’autres secteurs en créant des événements, aujourd’hui incontournables :

Porté par leurs projets, leurs ambitions, leurs réussites, le H a grandit et a gravit tous les échelons pour arriver au sommet. Cela a demandé beaucoup de travail, d’énergie et d’engueulades, d’incompréhensions, de décalage entre eux parfois, mais ils y sont arrivés.  Véronique a quelquefois eu le tournis, des interrogations, face au monde professionnel qu’elle ne connaissait pas et face à des déviances que l’on aurait pu connaitre. Mais cette équipe a continué à travailler à la cohésion entre les deux entités (association et SASU) avec la volonté que le H soit qu’un et soit fort.

Ce qu’elle a aimé… ou pas

  • J’ai toujours aimé dire et me dire que rien ne m’appartient au H, je suis de passage
  • J’ai aimé apprendre auprès des dirigeants et bénévoles arrivés avant moi
  • J’ai aimé travailler avec une équipe de jeunes salariés. Ils m’ont beaucoup appris et j’espère que la réciproque est vraie.
  • J’ai aimé accueillir de nouveaux bénévoles et construire avec eux.
  • J’ai aimé les relations musclées, mais respectueuses, avec le service des sports de la  ville ; car pour obtenir gain de cause et faire grandir le club, il faut convaincre.
  • J’ai aimé prendre le temps de discuter avec les jeunes joueurs, de faire connaissance, de m’attarder parfois sur les états d’âmes et les réconforter.
  • J’ai aimé discuter avec les parents et les convaincre de nous faire confiance
  • J’ai toujours aimé soutenir et défendre mon équipe
  • J’aurais aimé plus de considération de la part des instances du Hand, rarement en relation avec la présidente de l’Association … mais j’aime imaginer que cela va changer.
  • J’ai détesté les propos orduriers, faux, tenus il y a un an  à mon égard ainsi qu’à l’égard de mes amis par quelques personnes frustrées qui voulaient le pouvoir.
  • J’ai aimé l’intelligence et le soutien de mes amis colistiers dans ce moment délicat
  • J’ai détesté passer au tribunal deux fois en 9 mois. Mais j’ai apprécié gagner ces deux procès et faire taire nos détracteurs.
  • J’ai aimé être la première femme présidente du Handball club nantais
  • J’ai aimé les relations amicales sincères avec certains clubs
  • J’ai adoré vivre cette saison magique magnifique
  • Et en résumé, je suis très fière de tout ce que nous avons réalisé ensemble et je vous remercie pour tout ce que vous m’avez apporté.

Merci Véronique

L’ensemble de l’équipe dirigeante tient à saluer le travail que Véronique RABALLAND a accompli en terme de structuration, souvent seule, mais toujours avec cette volonté que le H grandisse, se développe, privilégiant l’intérêt général au détriment de sa vie personnelle parfois (Claude en est témoin …). Nous la remercions pour avoir accompagné Michèle MERIT dans sa prise de fonction. Michèle la remercie également de sa confiance et sait pouvoir compter sur elle. C’est la raison pour laquelle nous devons lui rendons hommage comme elle le mérite.

Michèle, qui es-tu ?

Michèle MERIT a une histoire un peu longue maintenant avec le H. Depuis les Dervallières, où elle a parfois joué en ouverture, elle a fait des matches d’entrainements contre les juniors du H, qui s’appelaient les frères Derval, Armand Da Silva, Olivier Girard. Ensuite, elle a été femme et maman de joueurs du H, administratrice sur la liste de Gael pendant la mandature qui a vu se créer la SASU, dont l’association est l’actionnaire unique.

Message personnel

Michèle souhaitait adresser un message aux adhérents et amis du HBC Nantes : « Je tenais à vous remercier de la confiance que vous m’accordez pour présider l’association HBCN. C’est une grande responsabilité dont je mesure l’importance et l’engagement qu’il demande. Depuis 1 an, en tant que vice présidente, j’ai pu mesurer la qualité de l’équipe qui a été élue par les adhérents afin de faire fonctionner le club en en respectant les valeurs : Combativité, Respect Solidarité. Ces valeurs nous guident dans notre engagement bénévole et je voudrais vous dire que l’équipe des administrateurs vous attend pour les porter à nos côtés. La porte est grande ouverte à toutes les bonnes volontés. Plus nous serons nombreux, plus la tâche sera partagée dans la solidarité et la convivialité. Vous avez compris que je poursuivrai le travail accompli par mes illustres prédécesseurs. Je suis issue de cette liste que vous avez élue et ma tâche est de mener à bien le programme que nous vous avons présenté il y a un an. J’ai accepté ce poste car je sais pouvoir compter sur tous les administrateurs, dont vous avez pu mesurer le travail engagé. Nous sommes avant tout une équipe, dont je serai la représentante et la porte parole. »